Un modèle atypique et innovant - La Tricoterie - Fabrique de liens
Menu

Un modèle atypique et innovant

La Tricoterie est un projet citoyen, divisé en deux structures (une ASBL et une coopérative) qui ont chacune leurs activités et leurs sources de financement. Pas facile de s’y retrouver ! On vous explique.


Deux structures indépendantes

La Tricoterie a été conçue, dès sa fondation, avec un modèle économique particulier. En effet, le projet étant une initiative citoyenne, il a fallu attendre plusieurs années avant d’obtenir des subsides : il fallait donc trouver une autre manière de financer l’activité culturelle, inévitablement déficitaire.

Pour ce faire, le projet a été conçu autour de deux volets : d’un côté, une programmation socioculturelle (le véritable coeur du projet), de l’autre côté, des locations de salles et une activité horeca, qui permettent d’engranger des bénéfices et de financer le volet culturel par un système de "vases communicants".

Ces deux volets de l’activité, culturel et événementiel, se sont progressivement structurés autour de deux entités juridiques différentes, la coopérative Théodore et l’ASBL La Tricoterie, indépendantes l’une de l’autre.


Un système de vases communicants

La coopérative Théodore

Notre coopérative "Théodore SC" comptait 47 coopérateur·trices jusqu’en 2021, et est passée à 342 coopérateur·rices lors de la grande levée de fonds que nous avons organisée en vue de l’achat d’un nouveau bâtiment (découvrez toute l’histoire de la Tricoterie ici !). C’est elle qui est propriétaire de tous les bâtiments de la Tricoterie et qui prend en charge l’activité événementielle et horeca du projet : location de salles, service traiteur, teambuildings et autres services professionnels dédiés aux entreprises ou aux particulier·ères.

La coopérative Théodore ne bénéficie d’aucun subside structurel : c’est pourquoi nos services professionnels doivent être rentables et sont proposés aux prix du marché, à la différence de nos activités culturelles qui sont proposées à des prix très démocratiques, voire gratuitement.

Grâce aux bénéfices issus de l’activité événementielle et horeca, la coopérative peut :

  • Continuer d’investir dans ses bâtiments et d’améliorer leur efficacité énergétique
  • Engager le personnel nécessaire pour ses activités (vente, coordination, régie, managers,...) mais aussi une partie du personnel nécessaire aux activités culturelles de La Tricoterie ASBL, si celle-ci n’a pas les moyens de le faire elle-même
  • Investir dans de l’équipement son et lumière utilisé pour les événements privés, mais aussi pour les activités culturelles organisées par La Tricoterie ASBL
  • Mettre ses salles à disposition de La Tricoterie ASBL à un prix très préférentiel (environ 20% du prix standard)
  • Financer directement l’activité de La Tricoterie ASBL par des dons annuels, quand le bilan financier de la coopérative le permet

Les recettes de l’activité événementielle et horeca de la coopérative Théodore lui permettent donc de faire prospérer son activité, mais cet objectif est secondaire (nous n’avons d’ailleurs encore jamais reversé de dividende à nos coopérateur·trices). Le premier objectif de la coopérative Théodore est de financer l’activité culturelle de La Tricoterie ASBL.

En d’autres termes, quand vous faites appel à nos services professionnels (location de salle, traiteur...) vous contribuez directement au financement et à la pérennité de notre activité socioculturelle et posez un geste citoyen et environnemental fort. Découvrez ici nos salles et notre service traiteur !


La Tricoterie ASBL

La Tricoterie ASBL (association sans but lucratif) est le véritable coeur de notre projet : c’est elle qui organise toute notre programmation socioculturelle (théâtre, musique, ateliers, soirées...).

Au départ financée uniquement grâce à la coopérative Théodore, La Tricoterie ASBL peut désormais compter sur des subsides publics qui représentent plus de 70% de ses rentrées financières. Ces subsides sont extrêmement précieux : ils nous permettent d’être moins dépendants des recettes de notre activité événementielle, et donc d’utiliser de plus en plus souvent nos espaces pour nos activités culturelles, au lieu de devoir les mettre en location.

Parallèlement aux subsides, la coopérative Théodore reste indispensable au fonctionnement de La Tricoterie ASBL : elle lui loue ses espaces, lui prête de l’équipement son et lumière, met à sa disposition une partie de son personnel et soutient directement l’ASBL grâce à des dons financiers.

Grâce aux subsides et à l’aide directe ou indirecte de la coopérative Théodore, l’ASBL peut :

  • Engager du personnel (coordination, communication, régie...) : 3,5 ETP en 2022
  • Rémunérer ses partenaires socioculturels et ses prestataires (artistes, artisan·nes, animateur·rices, conseiller·ères, comptables...)
  • Louer les espaces de Théodore SC à un prix très préférentiel (environ 20% du prix standard)

Le modèle économique de la Tricoterie, c’est donc une structure en deux volets, l’un culturel et déficitaire, l’autre événementiel et lucratif, et qui permettent ensemble de soutenir un projet citoyen grâce à un système de vases communicants, ainsi qu’au soutien indispensable des pouvoirs subsidiants.